BIOGRAPHIE


Artiste intrigant et singulier, organiste de formation, synesthète (la musique, les sons suscitent involontairement couleurs, formes et goûts ) Vincent Affholder aka Shepard se fait chasseur de curiosités vibrantes et hypnotiques et enchevêtre avec une belle habileté des échos doux ou rugueux qui favorisent voyages et délicieuses dérives dans un univers de sons évocateurs d'images troublantes.

Ce musicien issu du Conservatoire s'autorise sans complexes virages et vertiges en s'abîmant dans la musique électronique sans pour autant renier sa formation classique. Bien au contraire, c'est avec sensibilité et virtuosité qu'il parvient à une remarquable fusion et confusion des genres. Touche à tout étonnant, il fait feu de tout bois et sample dans son antre sitar, tablas, guitares, batterie, piano et orgue, bien sûr.

La musique de Shepard a ceci d'envoûtant qu'elle agit comme un philtre, comme un beau sortilège : elle parle sur plusieurs plans mais à toutes les oreilles.

La performance orgue et musique électronique est unique en son genre : l'orgue comme prolongation des machines, les machines comme prolongations de l'orgue. Il devient alors impossible de dissocier les deux univers : c'est là la force du musicien que créer un genre à part, en dépoussiérant l'orgue, en ouvrant de nouvelles perspectives et les portes à un public nouveau.

Depuis 2012, il est organiste titulaire de l'orgue historique G. Schwenkedel de Burnhaupt-le-Haut et dirige depuis 2013 l'ensemble vocal féminin Ostinati du Gymnase Jean Strum.

Ces différentes activités l'ont amené à se produire dans les lieux atypiques et d'exceptions : Saint-Eustache (Paris I, Festival des 36 heures), Saint-Etienne-du-Mont (Concert Locus Iste), Grande Mosquée de Strasbourg et Synagogue de la Paix (Festival des Sacrées Journées), Cathédrale de Strasbourg (Semaine de la Philosophique), Saint-Thomas (Strasbourg)...